Emmanuel Macron à Kinshasa : « Le pillage à ciel ouvert de la RDC doit cesser »

0 211

À Kinshasa, ultime étape de la tournée africaine du président français, Emmanuel Macron a rencontré son homologue Félix Tshisekedi. Les deux chefs d’État ont tenu une conférence de presse très largement consacrée à la crise dans l’est du pays.

Lors de son allocution, mais aussi lors des réponses aux journalistes, le président congolais a rappelé plusieurs fois « l’agression rwandaise » dont son pays est victime. Une agression « injuste et barbare », selon les mots de Félix Tshisekedi  En revanche, le président français Emmanuel Macron a eu plus de difficultés à poser clairement ses propos sur le sujet. Il a fallu plusieurs relances pour qu’on le voie condamner le soutien du Rwanda au M23. « Chacun doit prendre ses responsabilités, y compris le Rwanda. Le pillage à ciel ouvert de la République démocratique du Congo doit cesser. Ni pillage, ni balkanisation, ni guerre », a martelé Emmanuel Macron.

Le président français a défendu le plan de paix régional avec le nouveau calendrier de sortie de crise, validé lors du sommet de l’Union africaine mi-février. Puis, il a évoqué la nouvelle date du cessez-le-feu du 7 mars à midi. Si ce plan échoue, le chef de l’État a prévenu que des sanctions pourraient alors être prises contre ceux qui ont « des responsabilités ».

Enfin, la France a annoncé une contribution de 34 millions d’euros à un pont aérien humanitaire qui doit être mis en place par l’Union européenne avec la ville de Goma. De son côté, Félix Tshisekedi a insisté pour qu’une partie de cette aide soit allouée au retour des personnes déplacées chez elles.

Leave A Reply

Your email address will not be published.

Home
Programme
Replays
Contact
error: Content is protected !!