Cameroun : Mort de l’acteur et réalisateur Alphonse Beni !

0 248

L’acteur et réalisateur camerounais Alphonse Beni, surnommé le « ninja noir », est décédé le 12 mars 2023 à l’âge de 77 ans. Il y a deux ans, il avait été récompensé pour l’ensemble de sa carrière au Festival Ecrans Noirs. Un pionnier, passionné et prolifique à la carrière singulière.

Dans les années 1970, c’est en France qu’Alphonse Beni tourne beaucoup de films en tant qu’acteur, des films entre érotisme et porno soft. Puis, il rentre au Cameroun et multiplie les productions qu’il réalise et dans lesquelles il est également à l’affiche. Là, c’est la période films musicaux et surtout films d’action.

Un de ses plus gros succès, c’est Cameroun Connection, en 1985. Il est l’inspecteur Baïko qui enquête sur un meurtre et va rencontrer Bruce Le. Pas Bruce Lee, la légende des films d’arts martiaux, décédée une décennie plus tôt, mais l’un de ses sosies les plus connus de la période. Un film dans lequel apparaît même Paco Rabanne,célèbre couturier espagnol décédé le 3 février.

Alphonse Beni, c’est aussi celui qui fait venir au Cameroun Richard Harrison, icône américaine des séries b, ces longs métrages à faible budget, des péplums, fictions historiques et films de cowboys. C’est l’époque où le Cameroun compte des dizaines de salles de cinéma. Puis, Alphonse Béni s’exporte à nouveau et part tourner des films d’arts martiaux en Asie, notamment avec le réalisateur hong-kongais Godfrey Ho avec qui il participe à Black Ninja, le ninja noir.

S’ensuit une période plus calme. En 2005, il sort un nouveau long métrage, La Déchirure. Figure du cinéma populaire, Alphonse Béni assumait son goût pour les films dits « commerciaux ». Son ami et collègue Jean Roke Patoudem, très ému, confiait à RFI au lendemain de son décès, qu’Alphonse Béni était un passionné, qui vivait, rêvait, ne pensait qu’au cinéma.

Leave A Reply

Your email address will not be published.

Home
Programme
Replays
Contact
error: Content is protected !!